Numii est un robot compréhensif qui sait apprécier les efforts et les gestes d’une personne lors de la réalisation de ses fonctions. Il évalue l’état de santé du salarié et assure l’identification des lieux susceptibles d’être dangereux au travail. Cet objet connecté fabriqué par le français AIO réagit en fonction des données collectées sur le travailleur.

Un robot orienté santé professionnelle

Pour détecter le mouvement des travailleurs, le petit robot doit être placé à leur côté. Il est riche de propositions. Démonstration ? Placez la machine intelligente devant deux personnes qui effectuent la même occupation. Après évaluation, Numii pourra émettre une correction sur les meilleures positions à se conformer.

A travers une tablette connectée au robot, vous pouvez mesurer votre mobilisation et détecter instantanément vos postures peu confortables. Numii facilite l’évaluation sanitaire des salariés d’une entreprise. Grâce à cet objet geek, chaque personnel s’assure de son bon état au travail. La conception de ce robot constitue une étape majeure dans la médecine du futur.

Bruit et température : deux paramètres exploités par Numii

Le son et la température sont les principaux paramètres évalués par ce robot. Le déplacement crée en effet un frottement à l’origine de l’augmentation de la température. Trop de bruit accuse également une dépense énergétique importante. Numii émane ainsi des résultats moins bons sur l’état sanitaire du salarié quand l’intensité de ces deux paramètres est élevée.

Collecteurs de données sur le travail de l’homme

L’initiative est boostée par Inria Bordeaux afin d’obtenir une base de données sur les activités professionnelles humaines. Les objectifs sont précis tels que la détection des causes des TMS –troubles musculosquelettiques – et des maladies au travail ainsi que leur prévention. L’entreprise AIO de Pessac prévoit d’effectuer un million de mesures en 2018.

Numii s’avère avantageux pour la santé au travail. Il suscite pourtant la réticence chez les travailleurs puisque la présence de ce robot pourrait leur rendre mal à l’aise tout comme l’installation de caméra de surveillance au bureau.

Les preneurs de Numii

Numii sera présent au CES – Consumer Electronic Show – de Las Vegas, un lancement officiel. Il a été soumis à des tests au sein d’une entreprise aéronautique avant de conquérir les territoires des constructeurs automobiles, le domaine du BTP et les industriels. Ce sont ces secteurs d’activités où la pénibilité fait rage. Le premier contrat pour l’usage de ce robot commencera en février 2018. Numii est rémunéré en fonction de ses captations.

 

Envie d'un autre article geek ?